Conférenciers 2016

BastienALEXBastien Alex (@BAlexIRIS) est chercheur à l’IRIS. Il s’intéresse principalement aux impacts géopolitiques et sécuritaires du dérèglement climatique et aux enjeux énergétiques mondiaux. Ses centres d’intérêt actuels sont les liens entre changement climatique et sécurité/conflictualité (conséquences sécuritaires des manifestations géophysiques du dérèglement climatique mais aussi des politiques qui seront développées pour répondre à ces défis, de la géo-ingénierie à l’accaparement des terres) et les implications géopolitiques de la révolution énergétique en cours aux Etats-Unis. Il a notamment dirigé en 2014 une étude portant sur les conséquences sécuritaires du changement climatique pour le ministère de la Défense analysant les conséquences stratégiques du phénomène, mais aussi ses impacts amont/aval sur l’industrie de défense. Il a également signé une contribution sur ce sujet dans l’ouvrage collectif L’enjeu Mondial. L’environnement (sous la direction de François Gemenne) paru au Presses de SciencesPo en 2015. Il signe, dans L’Année stratégique, annuaire géopolitique de l’IRIS, le chapitre « Energie et environnement » depuis 2013.

 

Louis_Belanger Louis Bélanger est professeur titulaire de science politique à l’Université Laval et directeur de l’Institut québécois des hautes études internationales (HEI). Spécialisé dans l’étude des relations internationales et de la politique étrangère, il est l’auteur de nombreuses publications sur les accords de libre-échange, la politique étrangère et commerciale canadienne, la coopération interaméricaine, les relations internationales du Québec et les revendications sécessionnistes.  M. Bélanger a par ailleurs été membre du Comité consultatif sur la sécurité nationale, qui fournit des avis confidentiels au Premier ministre du Canada, de 2007 à 2010. Il a siégé à la Commission d’examen des plaintes concernant la police militaire du Canada de 2007 à 2011. Diplômé de l’Université Laval (PhD, 1996), Louis Bélanger a également fait des études slaves (concentration polonaise) à l’Université d’Ottawa.

 

JS_BernardJean-Stéphane Bernard

Sous-ministre, Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec.

 

 

 

PatrickBONINDepuis 2012, Patrick Bonin (@patbonin) est le responsable de la campagne Climat-Énergie à Greenpeace Canada. De 2008 à 2012 il a été directeur Climat-Énergie pour l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA). Depuis 2009, il participe aux Conférences des Nations Unies sur les changements climatiques. Il travaille de concert avec le Réseau action climat international et siège depuis 2009 sur le Conseil d’administration du Réseau action climat Canada (et en 2005-2006). Il a aussi siégé au sein de plusieurs conseils d’administration et comités en environnement et développement durable. Il a été porte-parole de la Coalition Québec-vert-Kyoto (2005-2006) et directeur général de Projets Saint-Laurent, organisme responsable du Jour de la Terre Québec (2007-2008).

 

Brossier_MarieMarie Brossier est professeure adjointe au département de science politique de l’Université Laval depuis 2012. Ses travaux portent principalement sur les reconfigurations des pratiques de la citoyenneté au Sénégal. Ils s’articulent autour de la sociologie des mouvements sociaux, la sociologie des institutions et de la politique comparée. Sa thèse de doctorat (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2010) intitulée « Quand la mobilisation produit de l’institution. Pratiques de la famille et organisations religieuses au Sénégal »  est en cours de publication aux éditions Karthala (collection Les Afriques). Elle développe depuis un projet de recherche sur la transmission familiale du pouvoir politique en Afrique sub-saharienne (financement FQRSC Nouveau Professeur). Elle participe à différents programmes de recherche collective qui portent sur les élections et la citoyenneté au Sénégal (financement Université Paris 1-Columbia University) et sur l’enjeu de l’internationalisation de l’éducation en Afrique (financement Agence Nationale de la Recherche française  – Université de Bordeaux). Elle est membre de l’Association des Chercheurs de la revue Politique africaine (ACPA).


aurelie_campanaAurélie Campana 
est professeure titulaire au Département de science politique de l’Université Laval, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme et membre des Hautes Études internationales (HEI). Ses travaux portent sur les guerres civiles, l’extrémisme et le terrorisme. Elle est actuellement co-directrice adjointe du Centre sur la Sécurité Internationale des HEI ; directrice associée du Canadian Research Network on Terrorism, Security and Society (TSAS) et membre du Centre International de Criminologie Comparée. Elle est également membre depuis 2014 du Collège des Nouveaux Chercheurs et Créateurs en Arts et en Science de la Société Royale du Canada.

 

charbonneau_brunoDirecteur, Centre FrancoPaix en résolution de conflits et missions de paix de la Chaire Raoul-Dandurand, le professeur Bruno Charbonneau est spécialiste de la politique internationale des conflits africains, de leur gestion et résolution et des interventions de maintien de la paix, notamment en Afrique francophone. Présentement, il travaille sur les conséquences des interventions militaires françaises et onusiennes au Mali, sur la distinction entre “maintien de la paix” et la « guerre contre le terrorisme » et sur les liens entre conflit, sécurité et développement en Afrique de l’Ouest.

 

Yves_BrodeurL’Ambassadeur Yves Brodeur est natif de Montréal. Diplômé de l’Ecole d’architecture de l’Université Laval de Québec, il a joint les rangs du ministère des Affaires étrangères du Canada en 1982. Au cours de sa carrière diplomatique, M. Brodeur a représenté le Canada à Ankara (Turquie) ; auprès de l’OCDE à Paris ; auprès de l’Union européenne ainsi qu’auprès de l’OTAN à Bruxelles, organisation au sein de laquelle il a également occupé la fonction de porte-parole et de directeur des médias. M. Brodeur a été élevé au rang d’ambassadeur en 2005, date à laquelle il a été nommé ambassadeur du Canada auprès de la République de Turquie avec accréditation concurrente auprès de la Géorgie, de l’Azerbaïdjan et du Turkménistan. En 2011, il a été nommé ambassadeur et Représentant permanent du Canada auprès de l’Organisation de l’Atlantique Nord (OTAN). À Ottawa, M. Brodeur a occupé diverses fonctions au sein du ministère des Affaires étrangères. Il a notamment occupé successivement les postes de sous-ministre adjoint responsable du groupe de travail sur l’Afghanistan et de sous-ministre adjoint responsable de la Sécurité internationale. Il a aussi occupé le poste de Directeur politique canadien dans le contexte de la présidence canadienne du G8 en 2010. M. Brodeur a aussi œuvré au sein du Bureau du Conseil privé. Yves Brodeur a pris sa retraite de la fonction publique fédérale et du service diplomatique canadien en octobre 2015. 

 

Cannon_LawrenceL’honorable Lawrence Cannon est ambassadeur du Canada en France depuis 2012. Auparavant, M. Cannon fut un membre influent du Cabinet de M. Harper, ayant servi de 2008 à 2011 comme ministre des Affaires étrangères. À ce titre, il a notamment participé au réchauffement des relations  diplomatiques entre le Canada et la Chine, à la préparation des sommets du G8 et du G20 de 2010 au Canada, à l’amélioration des relations diplomatiques et commerciales avec les États-Unis, et à la transition entre la mission de combat des Forces armées canadiennes en Afghanistan et la mission d’entraînement des troupes afghanes. M. Cannon est titulaire d’une Maîtrise en Administration des affaires de l’Université Laval et d’un Baccalauréat ès Arts du Collège Loyola de Montréal.

 

David_CPCharles-Philippe David est titulaire de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques et professeur titulaire au département de science politique à l’Université du Québec à Montréal. Spécialiste de la stratégie, de la défense, des conflits et des missions de paix, de même que de la politique extérieure américaine, il est récipiendaire du prix Vanier-McLaughlin, remis annuellement par le Collège militaire canadien à un chercheur qui s’est particulièrement distingué dans le domaine de la stratégie et de la sécurité. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Au sein de la Maison-Blanche. De Truman à Obama, la formulation (imprévisible) de la politique étrangère des États-Unis ; et La guerre et la paix : approches et enjeux de la sécurité et de la stratégie. M. David détient un doctorat en politique et affaires internationales de l’Université Princeton.

 

Stephane_DionL’Honorable Stéphane Dion (@MinCanadaAE), ministre des Affaires étrangères du Canada. D’abord élu lors d’une élection partielle en 1996, M. Dion a été réélu en 1997, en 2000, en 2004, en 2006, 2008, 2011 et 2015. Stéphane Dion a été chef de l’opposition du 2 décembre, 2006 au 10 décembre, 2008. En juillet 2004, sous l’ancien Premier ministre Paul Martin, M. Dion a été ministre de l’Environnement. À ce titre, il a joué un rôle de premier plan dans la réalisation d’une entente internationale visant à prolonger la mise en œuvre du Protocole de Kyoto au-delà de 2012 lors de la Conférence de Kyoto sur les changements climatiques, qui s’est tenue à Montréal en décembre 2005.

 

Duval_v2Michel Duval a travaillé aux Affaires étrangères pendant 32 ans. Il a été en poste à Paris, à l’Organisation de coopération et de développement économique (1974-77), à Budapest (1981-83), puis à Bonn à titre de conseiller et chef de la section politique (1988-1992). Il a été nommé ambassadeur et représentant permanent adjoint du Canada auprès des Nations unies à New York, où il a présidé le Groupe de travail du Comité spécial des opérations de maintien de la paix de L’ONU de 1997 à 2002 et il a siégé au Conseil de sécurité (1999-2000). Par la suite, il a été nommé ambassadeur du Canada au Liban (2002-2005). Il est à la retraite depuis 2006. À Ottawa, il a été conseiller ministériel principal auprès du ministre responsable de l’ACDI (1986-87), chef de la Section de l’OTAN et directeur adjoint des Relations de défense (1987-88), directeur des Relations avec l’Europe occidentale (1992-95), Coordonnateur du dossier Haïti de 1996 à 1997, puis responsable de ce dossier à la Mission permanente du Canada auprès de l’ONU de 1997 à 2002.

 

Manoudou_GaziboMamoudou Gazibo est professeur titulaire au département de science politique de l’Université de Montréal. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur la politique comparée, les processus de démocratisation, l’intégration et les conflits en Afrique. Ses recherches actuelles portent sur les relations entre la Chine et l’Afrique et la question de l’émergence en Afrique. Depuis une quinzaine d’années, il est invité comme expert par des organisations internationales comme l’Union africaine et l’Organisation internationale de la Francophonie sur les enjeux de démocratisation et de développement en Afrique. De 2010 à 2011, dans le cadre de la transition démocratique au Niger, il y a présidé le comité chargé de rédiger le projet de Constitution ainsi que sept autres textes dont le code électoral et la charte des partis politiques. Pendant la même période, il a occupé les fonctions de conseiller spécial du Premier ministre pour les questions institutionnelles. Il est grand officier dans l’ordre national du Niger.

 

Richard_GiguereLe brigadier-général (ret) Richard Giguère s’est enrôlé dans les Forces canadiennes en 1979. Entre 1980 et 1991, il a servi avec les trois bataillons du Royal 22e Régiment (R22eR) dans différentes positions de commandement et d’état-major, et ce, de Lahr en Allemagne à la crise d’Oka en 1990. Il se rendra avec cette unité en Haïti de mars à octobre 1996 dans le cadre d’une mission des Nations Unies. Promu lieutenant-colonel en 1997, il est muté à Kingston, Ontario au Directorat des concepts stratégiques de la Force terrestre où il travaille à l’élaboration de l’Armée du futur. Il revient à Québec en juillet 1998 et prend le commandement du 2e R22eR et de la Citadelle de Québec. Au terme de son commandement, il est envoyé à l’Université Laval afin d’y entreprendre des études de doctorat en science politique tout en occupant un poste de chercheur à l’Institut québécois des hautes études internationales. Il est muté au Collège militaire royal du Canada, Kingston, à l’été 2001 en qualité d’enseignant au département de science politique et d’économique. Muté à Montréal en juillet 2002, il devient G3 du Secteur du Québec de la Force terrestre. De janvier à juillet 2004, il se déploie à Kaboul en qualité de chef d’état-major d’une Brigade multinationale. Au terme de cette mission, il est muté à l’Ambassade du Canada à Washington comme Attaché militaire des Forces canadiennes. Muté à Ottawa au Quartier général de la Défense nationale en 2008, il occupe le poste de directeur des opérations courantes au sein de l’état-major stratégique interarmées. En septembre 2010, il se déploie à Kandahar en qualité de commandant-adjoint de la Force opérationnelle interarmées – Afghanistan. À son retour au Canada en août 2011, il a pris le commandement du Secteur du Québec de la Force terrestre et de la Force opérationnelle interarmées (Est). Le brigadier-général Giguère a servi comme commandant du Collège des Forces canadiennes à Toronto entre juillet 2013 et juillet 2015. Il détient un baccalauréat avec spécialisation en études militaires et stratégiques du CMR de Saint-Jean et un Diplôme d’études supérieures spécialisées en études stratégiques de l’Université Paris-Nord. Retraité des Forces armées depuis juillet 2015, il enseigne au niveau universitaire.

 

Frechette_rondLouise Fréchette, diplomate de carrière, a été vice-secrétaire générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) de 1998 à 2006. Dans ces fonctions, Mme Fréchette agissait en appui au secrétaire général dans l’ensemble des responsabilités exécutives et de représentation de l’ONU. Elle a notamment présidé le Comité directeur sur les réformes et la politique de gestion ainsi que le Conseil consultatif du Fonds des Nations Unies pour les partenariats internationaux (FNUPI). Mme Fréchette a joint le Ministère canadien des Affaires étrangères en 1971. Elle a notamment servi comme ambassadrice du Canada en Argentine, en Uruguay et au Paraguay (1985-1988), ambassadrice et représentante permanente du Canada aux Nations Unies, sous-ministre associée des Finances du Canada (1992-1994) et sous-ministre de la Défense nationale du Canada (1995-1998).

 

Lortie_rondMarc Lortie est ancien ambassadeur du Canada en France (2007-2012), en Espagne (2004-2007), et au Chili (1993-1997). Il a œuvré au sein de la diplomatie canadienne pendant plus de 41 ans. Il est un diplômé en sciences politiques de l’Université Laval (1971).

 

 

Mellon_JeromeMe Jérôme Mellon (@JeromeMellon) est avocat au Barreau du Québec (depuis 2003) et un fonctionnaire international travaillant actuellement au sein du Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) au Siège des Nations Unies à New York comme Spécialiste de l’état de droit et des institutions chargées de la sécurité (depuis 2013) en soutien à la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Mali (MINUSMA). Dans ce contexte, il se penche sur les questions relatives à la réforme des secteurs de la sécurité et de la justice, y compris le renforcement des institutions policières, judiciaires et pénitentiaires, au désarmement, à la démobilisation et à la réintégration de combattants, et à la lutte antimines. Auparavant, Me Mellon a oeuvré pendant cinq ans (2008-2013) comme Spécialiste de la réforme du secteur de la sécurité au sein du DOMP se penchant notamment sur les contextes de la Côte d’Ivoire, de la République démocratique du Congo, du Soudan du Sud, du Mali, de la Somalie et de la Guinée. Avant de rejoindre le DOMP, Me Mellon a travaillé pendant quatre ans au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine (2004-2008) sur les questions de réforme des secteurs de la sécurité et de la justice et a oeuvré en droit comme avocat plaidant au sein d’un cabinet canadien d’envergure. Me Mellon est titulaire d’une maîtrise en relations internationales et renseignement (University of Salford, 2002) et d’un baccalauréat en droit (LLB, Université Laval, 2000).

 

Merand_FredericFrédéric Mérand (@FredericMerand) est directeur du Centre d’études et de recherches internationales (CÉRIUM) et professeur agrégé de science politique à l’Université de Montréal. Après avoir travaillé comme conseiller en politiques au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, il a occupé plusieurs fonctions à l’Université de Montréal, dont celles de directeur du Centre d’études sur la paix et la sécurité internationale et de directeur du programme de maîtrise en science politique. Il demeure responsable du centre d’excellence sur l’Union européenne. Auteur de nombreux ouvrages sur la sécurité européenne, les politiques de défense et l’Union européenne, dont European Defence Policy: Beyond the Nation State, il est également rédacteur adjoint de la revue Politique européenne. M. Mérand détient un doctorat de l’Université Berkeley.

 

Louise_OuimetLouise Ouimet (@LouiseOuimet) est Présidente du Groupe de Réflexion sur l’Afrique, affilié au Conseil International du Canada, branche d’Ottawa depuis juin 2013. Elle a plus de 40 années d’expérience en développement international à son actif, avec un accent particulier sur l’Afrique. Entre autres, Mme Ouimet a été Ambassadeure du Canada auprès du Burkina Faso de 1995 à 1997 et auprès du Mali de 2001 à 2005. Elle a été Conseillère pour le Développement et l’Afrique auprès du Premier Ministre du Canada, au Bureau du Conseil Privé en 2000-01 et Chef de Cabinet du Président de l’ACDI en 2007-08. Mme Ouimet est présentement Vice-Présidente chez ACT-for-Performance et appuie les réformes de l’administration publique en République Démocratique du Congo et au Mali. 

 

jonathan_paquinJonathan Paquin (@PaquinJonathan) est professeur agrégé au département de science politique et directeur du Centre sur la sécurité (CSI) à l’Université Laval. Il est également directeur de la revue scientifique Études internationales. Le professeur Paquin est un spécialiste de la politique étrangère américaine et canadienne. Il a publié plusieurs articles scientifiques notamment dans Cooperation and Conflict, Foreign Policy Analysis et dans la Revue canadienne de science politique. Il a codirigé récemment l’ouvrage Game Changer : The Impact of 9/11 on North American Security à UBC Press et il a publié en 2010 A Stability-Seeking Power: U.S. Foreign Policy and Secessionist Conflicts aux presses universitaires McGill-Queen’s. Le professeur Paquin a été Fulbright visiting scholar et Resident Fellow à la School of Advanced International Studies de l’Université Johns Hopkins à Washington DC en 2014-2015. Il a obtenu un doctorat en science politique de l’Université McGill en 2007.

 

20100108_Political Crises Will Redraw the World MapCleo Paskal (@CleoPaskal) est chercheuse associée au Chatham House (Londres), professeure auxiliaire au Département de géopolitique de l’Université Manipal (Inde), ainsi que chercheuse invitée Trudeau au CÉRIUM. Elle a été enseignante au Collège militaire de l’armée (États-Unis), au Collège royale de la défense (Royaume-Uni), au Collège national de la défense (Inde) et au Collège national de la défense (Oman). Elle a donné des séances de débreffage auprès d’un grand nombre de gouvernements, notamment au Canada, aux États-Unis, auprès de l’Union européenne, en Inde et en Écosse, ainsi qu’auprès de dirigeants de grandes sociétés et de professionnels de la sécurité dans plus de 30 pays. Ses nombreuses publications comprennent des articles parus dans les revues International Affairs, Journal of International Security Affairs, International Affairs Forum et China and Eurasia Forum Quarterly. Elle est également l’auteure de deux livres à succès : Global Warring: How Environmental, Economic, and Political Crises Will Redraw the World Map (Macmillan, 2010) et Spielball Erde (Random House, 2012), coécrit avec Claus Kleber.

 

Laura-Julie Perreault.JPGDiplômée de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill en relations internationales, Laura-Julie Perreault (@laurajulie) a travaillé au quotidien Le Soleil, au bureau moscovite de CNN et au bureau londonien du Gemini News Service avant de joindre l’équipe de La Presse en 2001. Elle y couvre la politique internationale ainsi que les droits de la personne et les questions migratoires. Au cours des 15 dernières années, elle a réalisé des reportages dans une quarantaine de pays. En 2013-2014, elle a été boursière (fellow) de la fondation Nieman pour le journalisme à l’Université Harvard. Son travail à l’étranger lui a valu un prix au Concours canadien de journalisme ainsi que le prix Amnistie internationale pour la presse écrite. Elle a co-écrit le Guide du Montréal multiple publié aux éditions Boréal.

  

pettigrew_pierrePierre Pettigrew est conseiller de direction aux affaires internationales chez Deloitte, ainsi que président du conseil des HEI de l’Université Laval. Monsieur Pettigrew a auparavant dirigé plusieurs ministères du gouvernement canadien. Entre 1996 et 2006, il a été ministre de la Coopération internationale, du Développement des Ressources humaines,  ainsi que du Commerce international, avant d’être nommé ministre des Affaires étrangères. M. Pettigrew est aussi membre du Comité consultatif de Forbes & Manhattan, banque d’affaires privée spécialisée dans les ressources naturelles. Au cours de sa carrière dans les secteurs public et privé, Pierre S. Pettigrew s’est distingué par sa compréhension profonde des complexités de la scène internationale et par ses talents de négociateur.

 

roche_JJJean-Jacques Roche est Professeur de Science politique à l’Université Panthéon-Assas (Paris 2) où il dirige l’Institut Supérieur de l’Armement et de la Défense. Il est également Directeur de la Formation, des Etudes et de la Recherche à l’Institut des hautes Etudes de la Défense nationale (IHEDN). Spécialiste des questions de sécurité, il s’est plus particulièrement intéressé aux questions liées à la privatisation de la sécurité.

 

Eric_TherouxÉric Théroux est sous-ministre adjoint Politiques, affaires francophones et multilatérales au Ministère des relations internationales et de la francophonie (MRIF). Au cours de sa carrière, M. Théroux a notamment œuvré comme Directeur des affaires juridiques pour les ministères du Développement économique, de l’Innovation et de l’exportation, des Relations internationales, du Tourisme et des Affaires intergouvernementales canadiennes (1999-2006). Il fut également Directeur général des affaires multilatérales et des engagements internationaux au Ministère des relations internationales (2006-2010). M. Théroux a ainsi participé à plusieurs négociations internationales et intergouvernementales, notamment à l’UNESCO, en relations économiques internationales, et au sein de la francophonie. Il est diplômé en droit de l’Université de Montréal, membre du Barreau du Québec et avocat depuis 1987. M. Théroux est également détenteur d’une maîtrise en droit de l’Université de Londres (London School of Economics and Political Science).

 

KennethWEINSTEINKenneth Weinstein (@KenWeinstein) est Président et Directeur général du Hudson Institute, think tank dédié aux affaires internationales basé à Washington DC, qu’il dirige depuis 2005. Monsieur Weinstein a fait ses études à l’Université de Chicago (B.A.), à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (D.E.A.), et à l’Université Harvard (Ph.D.).  Ses articles ont été publiés dans The Wall Street Journal, Le Monde, ou encore le Yomiuri Shimbun. Kenneth Weinstein est membre du Broadcasting Board of Governors, la commission fédérale nommée par le Président des États-Unis et chargée de la supervision des médias civils internationaux du gouvernement américain, parmi lesquels La Voix de l’Amérique et Radio Free Europe/Radio Liberty.

 

xCaroline Zickgraf (@CarlyZickgraf) est chargée de Recherche F.R.S-FNRS à l’Université de Liège en Belgique et enseignante en sciences politiques à Sciences Po-Paris. Ses travaux de recherche portent sur les conséquences humaines du changement climatique, et plus précisément sur les migrations qui en découlent.

Depuis 2013, le Dr. Zickgraf a effectué des travaux de recherche pour HELIX (High-End cLimate Impacts and eXtremes), un projet FP7 financé par l’Union Européenne. Elle est par ailleurs consultante pour la Banque Mondiale, l’Initiative Nansen et le Centre International pour le Développement et les Migrations. En 2015, elle a reçu le parrainage du Fonds de la Recherche Scientifique pour analyser la relation entre les dégradations environnementales, les migrations et les « populations piégées » au Japon, Sénégal et Vietnam. A partir de 2016, elle codirige le projet ‘EDGE’ – Environmental Diplomacy and Geopolitics – financé par l’Union Européenne dans le cadre de Horizon 2020.