Conférenciers et conférencières 2018

Bertrand Badie est un politiste français spécialiste des relations internationales. Diplômé d’études supérieures de Science politique à Sciences Po Paris et de l’Institut des Langues Orientales, Docteur et Agrégé en science politique, il est Professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po). Il a été Vice-Président de l’Association Internationales de Science Politique (2006-2009). Auteur de plusieurs ouvrages dont Nous ne sommes plus seuls au monde (La Découverte, 2016), Le Temps des humiliés (Odile Jacob, 2014), L’impuissance de la puissance (Fayard, 2004), La fin des territoires (Fayard, 1995). Il co-dirige la collection L’état du monde aux éditions La Découverte et l’International Encyclopedia of Political Science (Sage, Los Angeles).

Raymond Bachand est négociateur en chef pour le gouvernement du Québec pour la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Il est également conseiller stratégique au sein du cabinet Norton Rose Fulbright. Vous pouvez consulter sa biographie complète ici. Pour le suivre sur Twitter : @Raymond_Bachand

 

 

Alexander Baunov est chercheur senior au Centre Carnegie de Moscou et rédacteur en chef de Carnegie.ru. Avant de rejoindre Carnegie, Baunov a travaillé cinq ans comme rédacteur en chef sur le site d’information indépendant Slon.ru, où il a travaillé depuis son lancement. Baunov a écrit sur une grande variété de sujets internationaux et nationaux, y compris l’idéologie russe moderne, la politique étrangère russe, la place de la Russie dans le monde moderne, l’Ukraine, la crise économique européenne, le printemps arabe et les manifestations de Moscou de 2011-2012. Pour le suivre sur Twitter : @baunov

 

Célia Belin est chercheuse invitée au Center on the United States and Europe à Brookings. Ses domaines d’expertise comprennent les relations transatlantiques, la politique étrangère des États-Unis envers l’Europe, la politique française et la politique étrangère, le rôle de la société civile dans la politique étrangère, la religion / la laïcité et l’analyse prospective stratégique. Avant de rejoindre Brookings, elle a travaillé pendant plus de cinq ans en tant que conseillère sur les affaires américaines et les relations transatlantiques au sein du Centre d’analyse et de prévision des politiques du ministère français des Affaires étrangères, où elle a recommandé des options politiques, rédigé des rapports et des discours et a conduit de multiples projets de recherche à long terme dans des domaines d’importance stratégique pour la politique étrangère française. Belin était également rédactrice en chef de la publication phare du centre, Les Carnets du CAPS. Elle a enseigné la politique étrangère des États-Unis aux étudiants en master de l’Université Paris 2 et de l’Université de Saint-Denis. Pour la suivre sur Twitter : @celiabelin

 

Thorsten Benner est co-fondateur et directeur du Global Public Policy Institute (GPPi) à Berlin. Ses domaines d’intérêt couvrent les organisations internationales (en particulier les Nations Unies), la paix et la sécurité, les politiques publiques en matière de technologie et de données, ainsi que les interactions entre les États-Unis, l’Europe et les puissances non-Occidentales dans la constitution de l’ordre (ou désordre) international. Il a récemment publié le rapport Authoritarian Advance: Responding to China’s Growing Political Influence in Europe. Thorsten est membre facultaire adjoint à la Hertie School of Governance de Berlin, membre du conseil de More in Common et membre du comité consultatif de Zahnräder Netzwerk, une plateforme pour entrepreneurs sociaux musulmans. Pour le suivre sur Twitter : @thorstenbenner

 

Isabelle Brissette est adjointe au Chef de la Sûreté mondiale et résilience des affaires chez Rio Tinto. Elle est aussi l’experte en chef au niveau mondial pour tous les aspects de sécurité et droit de la personne, usage de la force et des armes à feu, ainsi que de gestion du risque sûreté pour l’entreprise. Avant de se joindre à Rio Tinto, elle a été agent de renseignement pour le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et a participé à plusieurs projets de développement international.

 

Guillaume A. Callonico (M.Sc science politique) est directeur du risque géopolitique à la Caisse de dépôt et placement du Québec depuis juin 2015. Il est également le président fondateur de Monde68, média d’analyse des enjeux internationaux du collège Jean de Brébeuf, en partenariat avec le HuffingtonPost et le CÉRIUM. Guillaume a été professeur de science politique au collège Jean de Brébeuf de 2009 à 2015. Pour le suivre sur Twitter : @gcallonico

 

Er Che a été directeur général à Paris d’un joint venture entre CITIC et Lazard Brothers, chef du groupe CITIC à New York, VP de la CIEC. Il est maintenant professeur invité de l’Université de Pékin, où ses recherches portent sur les investissements outre-mer et les systèmes de crédit. Il est l’auteur d’une douzaine de livres, d’une centaine d’articles publiés, dont certains répertoriés dans le Dictionnaire des économistes contemporains chinois. Il s’est vu attribuer le Prix national chinois de l’excellent gestionnaire.

 

Yan Cimon, Ph.D. (HEC Montréal) est professeur agrégé de stratégie à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval (Québec, Canada). Il est directeur adjoint du CIRRELT (Québec), le Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d’entreprises, la logistique et le transport. Il est aussi membre associé des HEI, l’Institut québécois des hautes études internationales. Très intéressé par les enjeux nord-américains affectant les entreprises et leur environnement d’affaires, sa recherche se concentre sur les réseaux et la stratégie des firmes dans plusieurs industries (aérospatiale et défense, automobile, technologies, biotech, etc.).

 

Pierre Marc Johnson est négociateur en chef pour le gouvernement du Québec pour l’Accord économique et commercial global (AECG). Ancien premier ministre du Québec, juriste et médecin, il est par ailleurs avocat-conseil au sein du cabinet Lavery Avocats et agit à titre d’avocat principal et conseiller stratégique lors de négociations commerciales pour des partenariats internationaux relatifs à l’investissement, aux nouvelles technologies de l’information, au secteur biomédical, au divertissement, et aux produits financiers. Une biographie complète peut être consultée ici.

 

Robert Keating est sous-ministre au ministère des Relations internationales et de la Francophonie depuis mars 2018. Titulaire d’un baccalauréat en sciences sociales (économique), M. Keating a poursuivi des études de maîtrise en sciences économiques à l’Université Laval. Il a amorcé sa carrière dans l’administration publique québécoise en 1981 à la Régie des assurances agricoles du Québec à titre de conseiller aux études économiques. Par la suite, entre 1982 et 2000, il a occupé des postes de conseiller principal et de directions dans différents ministères, dont ceux de l’Énergie et des Ressources, des Affaires internationales, de l’Immigration et des Communautés culturelles et du Conseil exécutif. Entre 1983 et 2000, M. Keating a travaillé au Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes, notamment à titre de conseiller principal au Bureau du Québec à Edmonton, de directeur du Bureau du Québec à Moncton et de chef de poste du Bureau du Québec à Ottawa. Entre 2000 et 2012, M. Keating a exercé successivement les fonctions de délégué général du Québec à Tokyo ainsi qu’à New York, de directeur général – Amériques et Asie-Pacifique et de sous-ministre adjoint aux affaires bilatérales au ministère des Relations internationales. M. Keating a poursuivi sa carrière comme président-directeur général de La Financière agricole du Québec pendant quatre ans. De plus, il présidait les conseils d’administration du Centre d’études sur les coûts de production en agriculture, de Financière agricole du Québec – Développement international et de Capital Financière agricole inc. De 2016 à 2018, il a été sous-ministre au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. Il a été également membre du conseil d’administration d’Hydro Québec.

 

Ferry de Kerckhove a exercé au sein du service extérieur canadien de 1973 à 2011. Il a notamment occupé les postes de deuxième secrétaire à l’ambassade du Canada en Iran, de ministre-conseiller à l’ambassade du Canada en Russie, de haut-commissaire du Canada auprès de la République islamique du Pakistan et d’ambassadeur en Indonésie puis en Égypte. Ferry a également été représentant personnel du Premier ministre pour la Francophonie. Il est aujourd’hui professionnel en résidence et professeur à temps partiel à l’École supérieure d’affaires publiques et internationales de l’Université d’Ottawa et chercheur invité à l’Institut canadien d’affaires mondiales. Titulaire d’un baccalauréat en sciences sociales avec spécialisation en économie et d’une maîtrise en sciences politiques de l’Université d’Ottawa, il a effectué des études de doctorat à l’Université Laval à Québec.

 

Hélène V. Gagnon est vice-présidente, Affaires publiques et communications mondiales à CAE depuis février 2015. Elle gère la réputation de CAE et renforce les relations et les communications avec les principaux intervenants internes et externes partout dans le monde. Mme Gagnon est présidente du conseil d’administration d’Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Grand Montréal, depuis 2015. Elle était présidente du conseil d’administration de l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC) en 2012 et 2013. Elle siège au conseil d’administration d’Aéroports de Montréal (ADM) depuis septembre 2014. Elle a été nommée membre indépendante au conseil d’administration d’Hydro-Québec en avril 2015 et membre du conseil du Canadian-American Business Council en septembre 2017. Pour la suivre sur Twitter : @hvgagnon

 

Philip Golub est Professeur de science politique et de relations internationales à l’Université américaine de Paris (AUP). Diplômé de l’Université Paris IV (DEA) et de l’Université de Sussex (DPhil), il a enseigné à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8 et à l’Institut d’études politiques de Paris (IEP). Il intervient régulièrement dans de nombreux centres de recherches et universités, dont l’Université de Bologne et l’Université de Lausanne. Ancré dans la sociologie historique des relations internationales, son travail de recherche porte sur l’État, la mondialisation, et l’histoire internationale contemporaine. Il a notamment publié East Asia’s Reemergence (Polity Press, 2016) et Power, Profit and Prestige: a History of American Imperial Expansion (Pluto Press, Londres, 2010) (publié en France par les Éditions le Seuil sous le titre Une autre histoire de la puissance américaine). Il collabore avec le mensuel Le monde diplomatique, dont il a été conseiller de la rédaction entre 1999 et 2013.

 

François Heisbourg est conseiller spécial à la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS) et président de l’International Institute for Strategic Studies (IISS) de Londres et du conseil de fondation du Centre de Politique de Sécurité de Genève (GCSP). Il a servi dans la diplomatie et comme conseiller du Ministre de la Défense puis dans l’industrie de défense. Il a dirigé l’IISS et la FRS et a été professeur à Sciences-Po Paris (cours magistral sur « l’espace mondial »). François Heisbourg a été membre de la Commission du livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (2008 et 2013) et du livre blanc gouvernemental « La France face au terrorisme » (2006). Il est l’auteur de Comment perdre la guerre contre le terrorisme (Stock, 2016). Pour le suivre sur Twitter : @FHeisbourg

Madame Isabelle Hudon a été nommée ambassadrice du Canada en France par le premier ministre du Canada, le très honorable Justin Trudeau, le 29 septembre 2017. Elle a présenté ses lettres de créance au Président Emmanuel Macron le 18 décembre 2017. Pour consulter sa biographie sur le site de l’ambassade du Canada en France, cliquez ici. Pour la suivre sur Twitter : @HudonIsabelle

 

 

Carlos R. S. Milani est professeur associé à l’Institut d’études sociales et politiques de l’université d’État de Rio de Janeiro, ainsi que fellow au Conseil national des sciences du Brésil (CNPq). De janvier à décembre 2017, il a été chercheur invité à l’Université de Californie, Berkeley. Au cours de sa carrière académique, il a été professeur invité à Sciences Po Paris, à Sciences Po Bordeaux, à l’Universidad Complutense de Madrid, à l’Université du Cap (Afrique du Sud), et à l’Université de Montréal. Ses domaines de recherche incluent la politique étrangère brésilienne, la politique comparée, les politiques de coopération et de développement. Ses plus récents ouvrages sont Brazilian Cooperation Agency: 30 Years of History and Future Challenges (2017), Atlas of Brazilian Defense Policy (2018) et Atlas of Brazilian Foreign Policy (2016). Vous pouvez consulter son site : www.carlosmilani.com.br

 

Anne Nivat est docteur en sciences politiques de l’Institut d’Études Politiques de Paris (IEP). Depuis près de 20 ans, elle mène une carrière de reporter de guerre indépendante, a sillonné la Tchétchénie, l’Irak, l’Afghanistan, la Syrie, la Russie et l’ensemble de l’espace post-soviétique pour différentes publications occidentales de renom. Elle est l’auteur de 15 livres et réalisatrice de 2 films documentaires montrant la complexité de l’humain derrière le « politiquement correct » ou les stéréotypes géopolitiques. Dans son dernier ouvrage, Un continent derrière Poutine ? (Le Seuil, 2018) elle explique pourquoi les Russes ont revoté Poutine. Pour la suivre sur Twitter : @AnneNivat

 

Ministre plénipotentiaire de 1ère classe, Kareen Rispal a été nommée Ambassadrice de France à Ottawa par décret du Président de la République du 20 avril 2017. Elle a pris ses fonctions le 22 juin 2017. Pour consulter sa biographie sur le site de l’ambassade de France au Canada, cliquez ici. Pour la suivre sur Twitter :@kareen_rispal

 

 

Ancien diplomate canadien, Colin Robertson est vice-président et fellow à l’Institut canadien des affaires mondiales dont il anime régulièrement la baladodiffusion The Global Exchange. Il est également executive fellow à l’École d’affaires publiques de l’Université de Calgary et distinguished senior fellow à la Norman Paterson School of International Affairs de l’Université Carleton. Colin siège par ailleurs sur les conseils consultatifs de la Johnson-Shoyama School of Public Policy, du North American Research Partnership, de la Sir Winston Churchill Society of Ottawa et du Conference of Defence Associations Institute. Il est capitaine honoraire (Marine Royale Canadienne) assigné à la direction des communications stratégiques. Il écrit sur la politique étrangère pour le quotidien The Globe and Mail et est un contributeur régulier dans d’autres médias. Pour le suivre sur Twitter : @robcolin

 

Olivier Schmitt est professeur agrégé au Center for War Studies de l’University of Southern Denmark (SDU) et vice-président de l’Association pour les études sur la guerre et la stratégie (AEGES). Ses travaux portent sur les coopérations militaires multinationales, les politiques de défense, et la conflictualité contemporaine. Il a récemment publié Pouquoi Poutine est notre allié ? Anatomie d’une passion française (Hikari, 2017) et Allies that Count : Junior Partners in Coalition Warfare (Georgetown University Press, 2018). Vous pouvez consulter son site https://olivier-schmitt.com/ et le suivre sur Twitter : @Olivier1Schmitt

 

Christine St-Pierre est ministre des Relations internationales et de la Francophonie.

Elle est née à Saint-Roch-des-Aulnaies, au Québec, en 1953, d’une mère et d’un père aviculteurs. Elle est détentrice d’un baccalauréat en sciences sociales de l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick. En 1976, elle amorce une carrière de journaliste radiophonique et télévisuelle pour le compte de la Société Radio-Canada, ce qui l’amènera à travailler dans plusieurs villes du pays, dont Moncton, Montréal, Québec et Ottawa. Mme St-Pierre a également été correspondante à Washington. En 2007, après plus de 30 ans de journalisme, Mme St-Pierre décide de faire le saut en politique et se joint au Parti libéral du Québec dirigé par le premier ministre Jean Charest. Membre du premier conseil des ministres paritaire, elle est responsable jusqu’en 2012 du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, en plus d’être chargée de l’application de la Charte de la langue française. De plus, elle siège au Comité ministériel du développement social, éducatif et culturel. Après deux ans dans l’opposition, sa formation politique reprend le pouvoir en 2014 sous la direction du premier ministre Philippe Couillard. Mme St-Pierre revient au Cabinet à titre de ministre des Relations internationales et de la Francophonie ainsi que de ministre responsable de la région des Laurentides. Elle siège également au Comité ministériel de l’économie, de la création d’emplois et du développement durable et au Conseil du trésor.Parmi ses principales réalisations, il faut retenir l’enchâssement de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la Charte des droits et libertés, la refonte de la Loi sur le patrimoine culturel, la modernisation de la gouvernance des lois régissant le Conseil des arts et des lettres du Québec, la Société de développement des entreprises culturelles, Télé-Québec et Place des Arts ainsi que la modernisation de la Loi sur le statut de l’artiste. De plus, elle a contribué à la création du Fonds Capital Culture Québec, un fonds de 100 millions de dollars destiné au soutien de l’exportation de produits culturels québécois d’envergure. En juin 2017, Mme St-Pierre lançait la nouvelle Politique internationale du Québec. Mme St-Pierre est mariée à l’auteur Jean-Pierre Plante. Elle est lauréate de l’Ordre du mérite des diplômés et diplômées de l’Université de Moncton, de même qu’elle a reçu le prix Phénicia 2017 – Personnalité politique. Pour la suivre sur Twitter : @stpierre_ch

 

Clément Therme est docteur en histoire internationale, spécialiste du monde iranien, et chercheur à l’International Institute for Strategic Studies (IISS). Auteur de nombreux articles sur l’Iran, l’Afghanistan et l’Asie centrale, il a notamment publié Les relations entre Téhéran et Moscou depuis 1979 (Presses universitaires de France, 2012) et co-dirigé Iran and the Challenges of the Twenty-First Century (Mazda Publishers, 2013). Pour le suivre sur Twitter : @ThermeClement

 

Yves Trotignon est ancien cadre de la DGSE, ancien diplomate, auditeur de l’INHESJ, consultant dans un cabinet d’intelligence stratégique, enseignant à Sciences Po Paris et à l’École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP), et responsable de la section Terrorisme de l’Association pour les études sur la guerre et la stratégie (AEGES). Il est l’auteur de Le Bureau des légendes. Politique du secret (PUF, 2018) et contributeur au Dictionnaire de la guerre et de la paix (PUF, 2017).

 

Analyste politique et docteur en économie du développement, Gilles Olakounlé Yabi est fondateur et président de WATHI, think tank citoyen de l’Afrique de l’Ouest. WATHI, dont le nom évoque à la fois le West Africa Citizen Think Tank et la notion de temps, waati en langue bamanakan du Mali, est une plateforme ouverte de production et d’échange d’idées, de connaissances et de formulation de pistes d’action pour transformer les sociétés ouest-africaines. Gilles Yabi a travaillé comme analyste politique principal puis comme directeur du Bureau Afrique de l’Ouest de l’International Crisis Group, organisation internationale non gouvernementale qui œuvre pour la prévention et la résolution des conflits armés. Titulaire d’un doctorat en économie du développement de l’université de Clermont-Ferrand (France), il a également été journaliste à l’hebdomadaire Jeune Afrique à Paris avant de s’installer à Dakar (Sénégal). Gilles Yabi est par ailleurs consultant indépendant dans les domaines de l’analyse des conflits, de la sécurité et de la gouvernance politique en Afrique de l’Ouest, et intervient régulièrement depuis une quinzaine d’années dans les médias internationaux sur les questions de paix, de sécurité, de gouvernance politique et économique en Afrique de l’Ouest. Pour le suivre sur Twitter : @YabiGilles